Collectif Soutenons Le Mur

Archive Collectif Le Mur – Psychanalyse à l'épreuve de l'autisme – Sophie Robert

Voici un article sur les conditions de production et de réalisation supposées du film. Il tente de bien refléter le débat contradictoire, sans préjuger de l’issue de la procédure judiciaire et la vérité judiciaire qui en sortira. Il est publié ici pour la première fois. Vous pouvez télécharger le fichier PDF ici.

 

Juridique – Affaire « Le Mur » Les conditions de production et de réalisation du film

 

Auteur : David R. Heurtevent, M.A. Georgetown, Asperger, et Membre du Collectif Soutenons Le Mur et Défendons les Droits des Personnes Autistes en France
david@soutenonslemur.org

Date : 16 décembre 2011

Résumé : Ce papier tente d’analyser, à l’aide de sources juridiques, d’interviews, et de façon contradictoire, les conditions de production et de réalisation du film « Le Mur, la psychanalyse à l’épreuve de l’autisme » réalisé par Sophie Robert.

Conditions d’utilisation :

  • Ce document est fait uniquement à partir de sources disponibles par une recherche sur Internet.
  • Il est libre d’utilisation à condition de mentionner l’auteur et de fournir un lien vers le document.

 

Nature du projet

En 2008, la documentariste Sophie Robert, qui se décrit comme une « anthropologue de la psychanalyse » entame un repérage pour une série de documentaires sur la psychanalyse devant aborder l’ensemble du corpus psychanalytique, dont l’autisme. Son objectif est de faire un état des lieux de l’analyse et de la pratique psychanalytique[i].

Connaissant les tensions dogmatiques internes à la psychanalyse, elle fait le choix de donner la parole aux psychanalystes. A ce titre, Jean-Pierre Winter est le premier psychanalyste qu’elle rencontre en situation de repérage[ii].

La documentariste Sophie Robert décide de monter ce projet de « film documentaire principalement construit en trois parties »[iii]. En Septembre 2010, elle enregistre comme gérante « OCEAN INVISIBLE PRODUCTIONS », sa société SARL unipersonnelle de production de films et de programmes pour la télévision, au registre du commerce et des sociétés de Lille[iv]. La société est immatriculée le 05 octobre 2010[v].

Contenu du projet

Maître Christian Charrière-Bournazel, avocat des plaignants, explique :

« Les requérants [psychanalystes] ont été approchés en septembre 2010 par Madame Sophie Robert qui leur a demandé de bien vouloir se faire filmer et interviewer en qualité de psychanalystes en vue de la réalisation d’un film documentaire intitulé provisoirement ou définitivement « Voyage dans l’inconscient » produit par la société OCEAN INVISIBLE PRODUCTIONS, en vue d’une exploitation audiovisuelle, cinématographique, ou sur internet et DVD destinés à la vente ou à la location»[vi].

« Le film devait comporter trois parties :

  • La première partie consacrée à l’inconscient et ses relations avec la conscience,
  • La deuxième partie consacrée à l’exploration des troubles du développement et notamment la psychose et l’autisme ;
  • La troisième et dernière partie consacrée aux liens entre la psychanalyse et l’anthropologie »[vii].

Le détail plus précis du contrat est d’ailleurs contenu dans l’assignation à fin de rétractation d’ordonnance[viii].

En même temps qu’elle commence à approcher les psychanalystes, elle approche la chaîne culturelle franco-allemande Arte pour un partenariat de diffusion du documentaire. Elle informe donc les psychanalystes de cette possibilité de diffusion [ix].

 

Signature des contrats

Selon son avocat, Sophie Robert « s’est présentée comme documentariste, ou réalisatrice de films documentaires et leur a exposé son projet tant oralement que par écrit sur le support de l’autorisation d’utilisation de l’image et de la voix qu’elle leur a proposé de signer, de sort que leur consentement soit pleinement éclairé »[x].

Les plaignants connaissent l’existence de ces contrats : « ils ont signé une autorisation d’utilisation de leur image et de leur voix »[xi].

Réalisation des interviews

Sophie Robert a rencontré plus d’une trentaine de psychanalystes avec lesquels elle parle entre 2 et 3 heures.  Pour Sophie Robert, les échanges sont courtois et les psychanalystes «disent ce qu’ils veulent et ce qu’ils pensent » et l’ensemble des thèmes prévus sont abordés afin de réaliser la série[xii].

L’avocat des plaignants écrit : «  Monsieur Eric Laurent a été interviewé une heure. Madame Esthela Solano a été interviewée 3 heures. Monsieur Alexandre Stevens a été interviewé 2 heures »[xiii].

Conditions de montage

Après avoir accumulé plusieurs dizaines d’heures de rushes, Sophie Robert décide de monter la seconde partie en premier. L’avocat de Sophie Robert écrit : « […] le film documentaire finalement intitulé « le mur » et sous titré « la psychanalyse à l’épreuve de l’autisme », initialement prévu en seconde partie, a finalement été monté en premier »[xiv].

Sophie Robert monte alors un « document à charge » dans une série qui choisit d’ « assumer la démarche politiquement incorrecte de la psychanalyse »[xv].

Le film intitulé « Voyage dans l’inconscient » devient « Le Mur, la psychanalyse à l’épreuve de l’autisme ».

Le film est monté sans que les psychanalystes n’aient accès au documentaire avant diffusion.

Leur avocat écrit que les psychanalystes « n’ont pas même pu voir le film avant sa diffusion pour s’assurer de la fidélité de la retranscription de leurs interviews »[xvi].

Ce à quoi l’avocat de Sophie Robert répond qu’ « une telle remarque est totalement contraire aux usages de la réalisation documentaire»[xvii] et que « il est donc d’usage que le contenu d’un film ne soit pas contrôlé a priori par les personnes interviewées »[xviii].

Conditions de sortie du film

Après avoir approché plusieurs associations dans l’autisme et rencontré des parents, Sophie Robert décide d’accorder à la coordination Autistes Sans Frontières une autorisation de diffusion.

 

« Dans le cadre de la réalisation de son projet, Madame Sophie Robert qui cherchait des témoignages de parents a rencontré diverses associations de parents d’enfants autistes. Pour sa part, l’association Autistes Sans Frontières a choisi de se faire céder les droits d’exploitation non commerciale du film»[xix].

 

Le film est diffusé pour la première fois à Paris le 7 septembre 2011. L’AFP écrit : « Ce documentaire de 52 mn -sous-titré : la psychanalyse à l’épreuve de l’autisme- est projeté mercredi soir à Paris, alors même que s’achève une consultation publique ouverte en juillet par la Haute autorité de santé, qui doit mettre au point des recommandations de bonne pratique de l’accompagnement et du suivi de l’autisme»[xx].

 

Le film est alors mis sur internet par Autistes Sans Frontières sur son site internet, puis par Vaincre l’Autisme. « Ce film est diffusé depuis septembre 2011 sur internet» confirme l’avocat de Sophie Robert[xxi].

 

Pour autant, l’avocat de Sophie Robert argue qu’elle « est en cours de montage des autres parties du film sur la psychanalyse qu’elle est en train de réaliser »[xxii] et précise qu’elle a la volonté « de poursuivre la réalisation et le montage de son film en plusieurs parties ».

Cependant, les psychanalystes mécontents du résultat final saisissent la justice le 18 octobre 2011 pour obtenir la saisie des rushes[xxiii] et attaquent le 25 octobre 2011 devant le Tribunal de Grande Instance de Lille en demandant des mesures d’interdiction, des mesures indemnitaires ainsi que des mesures de publication judiciaire[xxiv].



[ii] cf. [1]

[iii] [2] OCEAN INVISIBLE PRODUCTIONS, ROBERT SOPHIE vs. SOLANO-SUAREZ, LAURENT ERIC & STEVENS ALEXANDRE, Assignation à fin de rétractation d’ordonnance contre une ordonnance rendue le 18 octobre 2011, Benoît Titran, avocat, page 3, 2011.  http://www.soutenonslemur.org/2011/12/16/juridique-le-mur-assignation-a-fin-de-retractation-dordonnance-2011/

[iv] [3] OCEAN INVISIBLE PRODUCTIONS, ROBERT SOPHIE vs. SOLANO-SUAREZ, LAURENT ERIC & STEVENS ALEXANDRE, Requête, Christian Charrière-Bournazel, avocat, 2011-10-18, p. 2

http://www.soutenonslemur.org/2011/12/16/juridique-le-mur-ordonnance-et-requete-2011-10-18/

[v] http://www.societe.com/societe/ocean-invisible-productions-525396420.html

[vi] cf. [3], page 2

[vii] cf. [3], page 2

[viii] cf. [3], page 2

[ix] Caroline Eliacheff, « Abus de Confiance », Chronique sur France Culture, 7/12/2011,

http://www.soutenonslemur.org/2011/12/07/france-culture-caroline-eliacheff-les-idees-claires-abus-de-confiance/

[x] cf. [2], page 2

[xi] cf. [3], page 3

[xii] cf. [1]

[xiii] cf.[3], page 3

[xiv] cf. [2], page 3

[xv] cf. [1]

[xvi]  cf. [3], page 5

[xvii] cf. [2], page 11

[xviii] cf. [2], page 12

[xix] cf. [2], page 10

[xx] AFP, Un documentaire militant sur la conception psychanalytique de l’autisme, 2011-09-06, http://www.soutenonslemur.org/2011/09/06/afp-un-documentaire-militant-sur-la-conception-psychanalytique-de-l-autisme/

[xxi] cf. [2], page 3

[xxii] cf. [2], page 6

[xxiii] cf. [3], page 1

[xxiv] OCEAN INVISIBLE PRODUCTIONS, ROBERT SOPHIE vs. SOLANO-SUAREZ, LAURENT ERIC & STEVENS ALEXANDRE, Requête à fin d’assigner à jour fixe, Christian Charrière-Bournazel, avocat, 2011-10-25, p. 9-10

David Heurtevent On décembre - 16 - 2011

Comments are closed.

  • RSS
  • Delicious
  • Digg
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Youtube
Le_mur_censuré

Officiel : Fin de partie po

  Suite à la décision de justice du 26 janvier 2012, ...

2012-03-29-Sciences-et-Avenir-3339221

Sciences et Avenir : "Autis

Sciences et Avenir consacre un dossier de 6 pages dans ...

2012-campagne-collectif-autisme-grande-cause

La campagne Grande Cause Na

La campagne grand publie de l' "Autisme Grande Cause Nationale ...

logo-Senat

Sénat : Evaluation de l'im

Le Sénat a publié il y a quelques jours la ...

2012-Franck-Ramus

Franck Ramus (CNRS) pose de

Franck Ramus est directeur de recherches au CNRS, au Laboratoire ...