Collectif Soutenons Le Mur

Archive Collectif Le Mur – Psychanalyse à l'épreuve de l'autisme – Sophie Robert

Mise à jour 21/12/2011: Nous attirons l’attention du lecteur sur une petite erreur du rédacteur car c’est Autistes Sans Frontières et non Vaincre L’Autisme qui est le diffuseur d’origine du Mur.

—-
Lettre de soutien

En tant que psychologue en exercice dans le secteur médico social depuis 1985 j’atteste que dans ce milieu, l’imposture psychanalytique, pratique verbeuse maladive qui défie la raison et tourne le dos à la science de façon délibérée depuis un demi-siècle, occupe encore aujourd’hui une place très largement dominante.

Durant toute ma carrière, j’ai lu et entendu l’immense majorité des « psys » français qu’ils soient modestes ou de renom, déblatérer le genre d’inepties prononcées dans le film « Le Mur » et que s’approprient sans esprit critique les éducateurs spécialisés, travailleurs sociaux et même des rééducateurs qui abandonnent les fondamentaux de leur métier pour se livrer à ce freudo-lacanisme qui abolit toutes les frontières de compétence.

Ce délire pseudo scientifique séculaire qui fait de la France, pays des Lumières, la risée du monde est encore le socle majoritaire de tous les enseignements dispensés notamment en psychologie, dans les écoles d’éducateurs et dans les centres de formation.

Je ne connais pas un domaine au sein duquel règne et se cultive une bêtise, une ignorance et un obscurantisme aussi consternants.

Je soutiens totalement Sophie ROBERT et « Vaincre l’Autisme » pour « LE MUR » qui mérite la Palme d’Or du documentaire ainsi que les Associations et les personnalités scientifiques parmi lesquelles il y a des psychologues et des psychiatres éclairés qui en ont assez de voir le destin des patients livrés à ces charlatans.

Lorsque étudiant, j’étais stagiaire en Service Psychiatrique vers 1984, j’ai assisté à la pratique du « Packing » consistant à envelopper des enfants handicapés mentaux, déficients psychiques et autistes dans des draps et couvertures ayant trempé dans une baignoire remplie d’eau et de blocs de glace.

Nous étions tous les membres de l’ »équipe soignante » disposés en cercle et invités à dire tout ce qui nous passait par la tête, à observer l’enfant grelotter mais opérant une sorte de nouvelle naissance.

J’ai honte de ne pas avoir dénoncé cette pratique stupide et barbare dont j’entends dire qu’elle est toujours d’actualité.

Je fournis cette attestation à Sophie ROBERT pour qu’elle soit produite en justice et vous fais part de la honte que mon pays et ma profession m’inspirent même si j’aime passionnément mon métier. .

Livron le 02/12/2011
Serge CHRISTIN

admin On décembre - 21 - 2011

One Response so far.

  1. Pascal Diethelm dit :

    Bravo pour cette prise de position claire et courageuse – il est triste qu’en France, il faille avoir du courage pour dire ce qui est une évidence (presque) partout ailleurs.

    Il me semble qu’il y a deux sortes de psychanalystes: les irrécupérables, tels que ceux qui s’acharnent contre le film de Sophie Robert, et les autres. Les autres, ce sont de nombreuses personnes qui se sont leurrées dans la psychanalyse, parce qu’elles ont été mal informées, se sont fait des illusions, ont été séduites intellectuellement, ou ont été prises dans un cheminement de circonstances qui les a amenées là où elles se trouvent aujourd’hui. Parmi ces autres psychanalystes, il y a certainement beaucoup de personnes de bonne foi, intelligentes et mues par de bonnes intentions, mais qui doivent continuer de nourrir leur famille, et qui ne peuvent pas renoncer d’un jour à l’autre à une pratique qui les fait vivre, malgré le malaise grandissant qu’ils doivent ressentir.

    La question est la suivante: comment faire de cette catégorie de psychanalystes, qui est peut-être majoritaire, des alliés, plutôt que des opposants. Comment faciliter leur reconversion, sachant que ce sont d’anciens psychanalystes qui sont souvent les plus ardents opposants à la psychanalyse. Comment aider ces personnes à tirer le meilleur parti du savoir qu’ils ont acquis au contact de leurs patients, tout en tournant le dos à un pratique moyenâgeuse. Il y a parmi eux d’authentiques grands psychologues en puissance, qui gâchent leur talent dans la psychanalyse.

    C’est probablement là le coeur du problème et là que l’on trouvera sa solution.

  • RSS
  • Delicious
  • Digg
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Youtube
Le_mur_censuré

Officiel : Fin de partie po

  Suite à la décision de justice du 26 janvier 2012, ...

2012-03-29-Sciences-et-Avenir-3339221

Sciences et Avenir : "Autis

Sciences et Avenir consacre un dossier de 6 pages dans ...

2012-campagne-collectif-autisme-grande-cause

La campagne Grande Cause Na

La campagne grand publie de l' "Autisme Grande Cause Nationale ...

logo-Senat

Sénat : Evaluation de l'im

Le Sénat a publié il y a quelques jours la ...

2012-Franck-Ramus

Franck Ramus (CNRS) pose de

Franck Ramus est directeur de recherches au CNRS, au Laboratoire ...