Collectif Soutenons Le Mur

Archive Collectif Le Mur – Psychanalyse à l'épreuve de l'autisme – Sophie Robert

Un email reçu par l’un de nos membres d’une source universitaire nous a signalé la présence d’une nouvelle vidéo mettant en scène Bernard Golse, Pédopsychiatre, Psychanalyste et Chef de service à l’Hôpital Necker de Paris. Le lien vers ce document a été posté anonymement sur le site russe Rutube.

Cette vidéo, à priori datée de 1998 (source : CNAM), serait utilisée pour la formation de nouveaux praticiens. On y découvre que les pratiques culpabilisantes ont bien lieu dans la pratique et dans l’intimité des consultations, comme Sophie Robert l’avait mis en avant dans son documentaire. Jusqu’à présent, il n’y avait que la parole des parents pour le dénoncer et le documentaire « Le Mur ou la psychanalyse à l’épreuve de l’autisme » de Sophie Robert. Il y a quelques jours encore, Alexandre Stevens, l’un des psychanalystes plaignant, continuait de traiter le documentaire d’ « escroquerie intellectuelle » dans une lettre à une blogueuse.

Ce nouveau document nous éclaire sur les compétences scientifiques de Monsieur Golse. En effet, en regardant cette vidéo, on peut s’étonner : Où sont les neurosciences ? Où sont les techniques ré-éducatives ? Où est l’évaluation de l’enfant ? Pire, le psychanalyste, qui harcèle ici un papa, estime dès les premières minutes de la consultation que les troubles de l’enfant proviennent … du père !

La CIPPA, dont Monsieur Bernard Golse est membre, cherche donc bien à manipuler l’opinion !

En effet, les psychanalystes présents dans le film se défendent haut et fort de pratiquer des séances de thérapie qui culpabilisent les parents depuis la sortie du Film le Mur de Sophie Robert en septembre 2011.

Ainsi, la CIPPA, prenant partie des psychanalystes qui s’expriment dans le Mur, soutenait dans un communiqué repris par Rue89 que « les pratiques telles que ses membres les proposent dans un esprit de constante articulation avec les autres approches : stratégies éducatives, scolarité et approches ré-éducatives telles que l’orthophonie, la psychomotricité, l’ergothérapie etc.. Nous y insistons également sur le travail de jonction effectué entre nos propres recherches, celles des sciences cognitives, des neurosciences, et de la génétique. Nous insistons sur le fait que nous ne nous reconnaissons en aucune façon dans les dénaturations des rushes apportées au montage et particulièrement en ce qui concerne la culpabilisation des mères ».

Découvrez et jugez-vous-même !

Cliquez sur l’image pour accéder à la vidéo de Bernard Golse sur Rutube

admin On janvier - 9 - 2012

12 Responses so far.

  1. rouveyrollis hervé dit :

    bof !

    Pas de quoi en faire objet ni de polémiques ni d’invectives.

    Dans toute prise en chage des difficultés des enfants un passsage familial au sens d’interrogations d’ou qu’elles viennent (là la mère, clairement, malgré l’evidence de l’intrusivité de l’intervenant) est possible ; un enfant ça se developpe comment ? Cherchez donc….n’est-il vraiment qu’un neurone?
    Vous savez bien que non.
    Par ailleurs la prise en charge d’un enfant inclut le plus souvent position d’écoute plus ou moins dirigée… et intevention concrète; dans cette séquence au dela des propos et inteprétations tenues il est bien curieux que ne portiez aucun interêt sur l’implication de l’enfant dans une dynamique d’échange reposant sur des jeux interactifs circulants entre lui ses parents l’intervenant…
    Une indication: Golse et la pensée unique que vous suggérez, je ne pense vraiment pas.

  2. Coline dit :

    Ouh là, si vous ne comprenez pas ce qui cloche, il y a effectivement un très gros problème dans notre pays…

  3. malo dit :

    Si on fouille, on gratte dans l’histoire de n’importe quelle famille on trouvera forcément quelque chose de secret et caché et toutes les familles n’ont pas forcément des petits autistes.
    En tant que maman d’un petit autiste je me sens ulcérée quand on me pose des questions bien ciblées, quand on me met en doute.
    Ce genre de pratiques est dégueulasse, il est temps que la france ouvre les yeux!

  4. Coline dit :

    Envisager que l’abandon du père par son propre père puisse jouer un rôle causal dans le développement du langage de l’enfant, c’est à la limite de la pensée magique…

  5. Juanito dit :

    Bien sur, on peut noter que certaines questions sont assez intrusives pour une première consultation, et que leur certitude quant à l’exclusion d’un syndrome autistique apparait rapide. Reste à savoir que nous ne savons pas ce qu’est devenu cet enfant. Pratiquant comme psychologue auprès d’enfants, je peux préciser que certains enfants ont des traits d’apparence autistiques et une absence de relation intersubjective + trouble du langage verbal, sans pour autant être autiste. Les troubles du langage et de la relation ne se limitent pas au spectre autistiques et il m’est arrivé de voir se développer le langage tardivement chez des enfants de cet age, après une psychothérapie.

    Il faut aussi préciser aussi que le diagnostique de l’autisme n’était pas le même il y a 10 ans. Désormais, on inclus dans le spectre autistique, TOUS les troubles relationnels et langagiers. Il n’y a pas si longtemps, l’autisme se limitait à un autisme important et aux symptomes marqués (on notera ici aucune stéréotypies, pour le dire dans le vocabulaire à la mode, disons que les troubles du comportements sont légers). Pour mémoire, Einstein a développé le langage après 4 ans, était-il pour autant un Asperger…. absolument pas!
    Il est possible d’interroger ce qui dérange, mais il faut aussi savoir de quoi l’on parle.
    Personnellement, je ne donnerai pas de conseil à S. Robert pour réaliser, monter et produire un film, elle a l’air de s’en sortir toute seule. Cette position de Cowboy solitaire peut d’ailleurs interroger (si l’on est compétent, on doit pouvoir travailler avec d’autres, ce qui permet, comme c’est le cas dans tout métier, d’éviter certains dérives…). En retour, il serait bien qu’elle ne tente pas de s’ériger en spécialiste des soins psychiques ou de la rééducation, car elle n’en a pas les compétences, tout comme, au risque de choquer, les parents d’enfants autiste. Iriez vous donner une leçon à votre chirurgien avant qu’il vous opère sur comme faire l’incision, parce que vous avez lu sur wikipédia ou un forum que c’était ainsi qu’il fallait procéder..? Ce mot pour mettre en garde les parents, de ne pas se faire instrumentaliser par un discours qui n’apporte que de la haine. Cette haine ni la psychanalyse ni S. Robert ou quiconque n’en est responsable, cette colère d’avoir à faire face au handicap ou la maladie, n’a pas forcément de responsable, et il reste que nous devons apprendre a vivre avec ces limitations, ces renoncements et ces souffrances. De tout temps les hommes ont tenté de trouver un coupable ou un responsable à leurs maux, cela ne les a pas toujours soulagés, mais cela a fait souffrir…

  6. Alex dit :

    Cette vidéo est parfaitement révélatrice : Deux « experts » au titres ronflants, débriffent une vidéo, et partent dans des hypothèses absolument DELIRANTES !… Je ne pensais pas qu’on pouvait brasser autant de vent en aussi peu de temps

    On dirait que plus Leibovici part dans ses « explications » et plus Golse est aux anges !

    Ils ont passé les 90% du temps à s’occuper d’un PSEUDO problème, qui serait lié au père, et qui n’en est surement pas un, plutôt qu’à s’occuper de l’enfant lui-même !!! INCROYABLE !

    Et ces gens là sont ou ont été à la tête de service de pédopsychiatrie de grands hopitaux dédiés aux enfants : MAIS ON REVE !!!!

    Leibovici n’établit absolument AUCUN contact, je dis bien AUCUN, avec l’enfant pendant la séance…. L’enfant ne s’intéresse aucunement à son environnement, ne fait que l’éviter dès qu’il le dérange, et ces « experts » ne le voient même pas !… Quand Leibovici et les parents essayent de jouer « avec » l’enfant, en fait ils ne se rendent pas compte qu’ils ne font que jouer « à côté » de l’enfant…

    A AUCUN moment l’enfant ne répond d’une manière quelconque aux solicitations de Leibovici… Pas une seule fois ! (Donc ce pauvre Mr, se send obliger d’enfummer les parents en leur sortant le « coup du chien », histoire d’essayer d’entretennir une certaine illusion)

    (Le pire, c’est qu’après avoir rejetté la faute sur le père pendant 3/4 d’heures, c’est ce dernier justement qui sera le seul à entamer un petit jeu avec l’enfant – se piquer les élastiques à travers le coffre à jouet, vers la fin de la séance. Occasion magnifique qui aurait pu être utilisée pour essayer de capter le regard, renforcer, etc… Mais ces « experts » connaissent-ils au moins ces concepts là ?)

    A aucun moment ces deux « brillants spécialistes » ne se sont posés la question de savoir si, lorsque l’enfant était allé faire pipi, c’était JUSTE parce qu’il avait envie…. de faire pipi (et non je ne sais quel délire tout droit sorti de leur imagination sans limites)

    A aucun moment, ces deux « experts » ne se sont demandés si l’enfant discriminait bien les sons qui l’entouraient (alors que c’est primordial pour capter l’attention de l’enfant… Leibovici aura beau répeter 1000 fois « Maxime », le Maxime ne l’entendra jamais)

    etc… (on pourrait en mettre des louches sur ces deux gus)

    Dieu merci, notre enfant autiste a été TRES RAPIDEMENT sorti des griffes de ce genres d’énergumènes, pour être pris en charge par de VRAIS spécialistes de l’autisme (avec le concours total de ses parents bien sûr)… 3 ans après, le résultat est là ! :)

    Que les pédopsychiatres psychanalystes nous montrent les « brillants » résultats sur les enfants autistes qu’ils « soignent » après des années passées en IME, HDJ, ou après des consultations répétées à leur cabinet…

    Ou sont-ils les autistes « soignés » par la psychanalyse ??? On ne les voit pas… Etrange, non ?

  7. Coline dit :

    juanito, vous prenez les parents pour des petites choses demeurées. Lisez leurs inombrables témoignages avant de les prendre de haut. Il existe plusieurs livres blancs très complets, les témoignages de la pétition aussi, les témoignages sur le site autisme infantile, etc.

    Ils ont souvent été contraints de créer eux-mêmes des structures ad hoc quand ils ont réalisé que la prise en charge institutionnelle française ne fonctionnait pas correctement. Ils n’ont pas été démarchés par des gourous américains… Pour mémoire il y a 80.000 enfants autistes en France. Le collectif autisme regroupe 30.000 familles, Vaincre l’autisme (qui n’est pas dans le collectifà en compte plusieurs milliers. Le site « autisme infantile », affilié à aucune association, a 7.000 familles au compteur. Faites le calcul, on est à 40.000 / 50.000 familles d’enfants autistes qui se plaignent de concert de la prise en charge psychanalytique (ou « intégrative » ce qui revient au même puisque cela consiste à mettre en oeuvre des « méthodes » préconisées par des personnes d’obédience psychanalytique rejetant en bloc les méthodes importées du grand satan américain).

    Votre ton d’une incroyable condescendance dénote une totale méconnaissance de ces familles que vous prenez à tort pour des idiotes. Intéressez-vous réellement à leur parcours, tâchez de prendre une position basse et de rester humble, vous ouvrirez peut-être les yeux.

    Quant à la compréhension que vous auriez et qu’ils n’auraient pas du trouble de leur enfant, par pitié, stop, on croirait ma grande-tante quand elle est rentrée de Lourdes, ah, la foi, elle vous donne une compréhension profonde et supérieure de toute chose n’est-ce pas.

    En attendant quels résultats donne donc la merveilleuse et profonde méthode intégrative, si respectueuse du Sujet? Que sont devenus les petits « psychotiqiues » et autres « dysharmoniques » ainsi diagnostiqués dans les années 80? Si la compréhension de nos pédopsys de l’autisme est si extraordinaire (extralucide!), que ne vous montrez-nous les résultats.

    Ah, mais où avais-je la tête. Toute évaluation est fasciste et néo-libérale, biensûr.

    • Pirouette dit :

      Quel triste débat ! Cet enregistrement est très ancien et le dvd sorti dans les années 80 par un spécialiste qui veut montrer à ses étudiants comment il travaille et qui leur propose de le critiquer (mais ça bien sûr ce n’est pas montré sur rutube). Le concept développé ici est la question de la transmission générationnelle. C’est un concept qui a fait ses preuves depuis; mais personne n’est obligé d’y adhéré. Les parents qui concsultent sont volontaire et personne n’oblige ces parents à revenir. D’ailleurs cet enfant ne montre pas de signes autistiques. Il semble présenter un trouble du contact très léger.

      Il y a eu depuis les années 80 de nombreuses avancées dans le domaine des neurosciences et de nombreux pédopsy et psychologue en tiennent compte. Permis les équipes de soins, les formations sont diverses et pas toutes psychanalytiques; et elles sont très complémentaires. Prendre en compte l’histoire de l’enfant et de sa famille fait partie de la prise en charge psychologique des patients en général. Il est vraiment dommage de fixer le débat sur une guéguerre qui ne résoudra rien. Seuls des moyens politiques et financiers permettraient d’augmenter et de diversifier les prises en charge. Je comprends les parents qui attendent des résultats pour leur enfant. C’est tellement important ! Mais pourqoi tant de haine vis à vis de spécialistes qui s’exprimaient sur un concept analytique d’il y a 30 ans en arrière et qui ne concerne absolument pas l’autisme ?
      Et quel respect pour ces parents qui ont accepté d’être filmé et qui se retrouvent maintenant, leur vie, étalée sur la toile ? Est-ce que celui qui a posté cette vidéo sur rutube y a pensé ?

      • admin dit :

        Le document reste un document éclairant, d’autant plus que l’enfant n’est pas reconnaissable sauf par ses proches, et qu’il n’a pas été réalisé par Sophie Robert.

      • Ana dit :

        Entièrement d’accord !

      • Coline dit :

        Pour info depuis 1985 les professionnels français savaient qu’il était possible de faire un diagnostic autrement qu’au doigt mouillé et de proposer autre chose qu’une thérapie des parents :

        http://trehinp.dyndns.org/formations/Le-Monde-1985.pdf.

        Non, ce n’est pas choquant de ressortir ce film.

        On y voit une forme d’amateurisme ahurissante au vu des connaissances existantes depuis les années 80. (le film est daté en 1998)

        Qu’est devenu ce petit?

  8. Philippe dit :

    personnellement je trouve que les psy que j’ai rencontré dans le cadre du suivi de mon fils autiste était affligeant !
    la pensée magique oui voila une bonne définition de leur travail, moi je l’avais comparé à la valeur scientifique de l’astrologie!
    Nier des résultats d’analyse physiologique, bref nier la méthode scientifique, est ce vraiment sérieux?
    Car l’hôpital de jour (gouffre d’argent publique) n’est pas fouttu en 2 ans et demi de fournir le moindre compte rendu, car tout simplement il ne font rien que de la garderie !
    Otez moi d’un doute (messieurs les supporter de la « psyc » pour les autistes, envoyez moi des liens de résultats scientifiques concernant votre méthode sur les autistes, ou des enfants TED, quant à moi je peux vous faire parvenir des résultats concernant :
    - l’utilisation d’hormone (ocitoscine) avec des résultats mesurables
    - des irm portant sur la concentration neuronale dans la région temporal chez les autistes
    j’en passe, ces résultats sont corroborés dans plusieurs laboratoires, et surtout REPRODUITS !!
    Alors laissez la science faire son travail, et continuez vos oracles égorgez des poulets si ça vous chante mais vos croyances je les considères comme aussi fiable que mon horoscope!

    A bon entendeur !

  • RSS
  • Delicious
  • Digg
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Youtube
Le_mur_censuré

Officiel : Fin de partie po

  Suite à la décision de justice du 26 janvier 2012, ...

2012-03-29-Sciences-et-Avenir-3339221

Sciences et Avenir : "Autis

Sciences et Avenir consacre un dossier de 6 pages dans ...

2012-campagne-collectif-autisme-grande-cause

La campagne Grande Cause Na

La campagne grand publie de l' "Autisme Grande Cause Nationale ...

logo-Senat

Sénat : Evaluation de l'im

Le Sénat a publié il y a quelques jours la ...

2012-Franck-Ramus

Franck Ramus (CNRS) pose de

Franck Ramus est directeur de recherches au CNRS, au Laboratoire ...