Collectif Soutenons Le Mur

Archive Collectif Le Mur – Psychanalyse à l'épreuve de l'autisme – Sophie Robert

Mise à jour : 17-01-2012

L’organisation des premières rencontres parlementaires sur l’autisme à l’Assemblée Nationale et la remise du rapport de la Sénatrice du Nord Valérie Létard a donné lieu à un extrêmement grand nombre d’articles dans la presse généraliste, comme spécialisée. La plupart des articles se focalisent d’ailleurs sur le contenu du rapport de Valérie Létard, qui fait un bilan du Plan autisme 2008-2010.

La Croix parle ainsi de l’ouverture des premières parlementaires sur l’autisme où « quatre tables rondes sont organisées pour faire le point sur la prise en charge de cette pathologie et son financement » et qu’ « à cette occasion, la sénatrice (Union centriste) du Nord Valérie Létard remettra un rapport à Roselyne Bachelot, ministre des solidarités, dressant un bilan du plan gouvernemental lancé en 2008, alors que les familles et les associations critiquent le manque de diagnostic précoce et de prise en charge adéquate. »

RTL observe ainsi que « l’autisme [est] au centre du débat parlementaire ».

Pour Le Quotidien du Médecin, le bilan du second plan autisme est « en demi-teinte » et observe que « sur les 30 mesures du plan autisme 2008-2010, beaucoup n’auront été que très partiellement engagées ».

Pour 20 minutes, le rapport « pointe le manque de places et un «retard important» dans la mise en place de méthodes adaptées ». L’article donne la parole à Valérie Létard qui observe que « l’opposition entre des conceptions de nature essentiellement psychanalytique, portées par une large proportion de psychiatres, et la demande pressante exprimée par les associations de familles, d’un recours aux approches éducatives et thérapeutiques» n’est pas encore surmontée [...] la France connaît, par rapport à de nombreux pays, en particulier les pays anglo-saxons et d’Europe du Nord, un retard important dans l’approche de ces troubles et par voie de conséquences dans la mise en place de méthodes d’accompagnement et éducatives adaptées ». « Elle évoque néanmoins de «réelles avancées» concernant la validation des connaissances scientifiques sur l’autisme ou «l’introduction des méthodes éducatives» dans la prise en charge. Elle suggère donc de «relancer» le plan, notamment en améliorant la prise en charge des adultes, la formation des personnels et des familles ou encore la recherche » dit le journal.


Dans Métro France, Valérie Létard observe que « L’autisme, un sujet plus douloureux que d’autres handicaps » et explique le retard pris dans le plan autisme : « e Plan contenait trente mesures. La plupart ne sont pas entrées en application car la Haute Autorité de Santé (HAS) devait au préalable – c’était la première mesure du Plan – définir l’autisme et sa prise en charge en fonction d’un socle commun de connaissances. Socle qui délaisse les théories psychanalytiques, encore largement répandues en France, alors que l’autisme n’est pas une psychose. »

Pour sa part, Hospimédia retient que « pour Valérie Létard, le soutien aux familles est impératif ».

L’Express propose également une interview de Valérie Létard qui estime notamment que « Le grand problème de l’autisme, c’est qu’on ne connait pas la maladie ».


Pour l’AFP, « La France manque toujours de places d’accueil pour les personnes atteintes de troubles autistiques, surtout pour les adultes, les autorités ayant du mal à en créer à un rythme suffisant ».

Pour France Soir, le « rapport met à mal la France ». Le journal évoque « une approche trop psychiatrique » et estime que « la France a une très mauvaise approche de la maladie ».

Pour Information Hospitalière titre « Autisme : la France, au piquet ? » et rappelle que « D’après Valérie Létard, on est très loin dans certains domaines des propositions faites en 2007, lors du lancement du plan ».

Pour Doctissimo « il est urgent de changer le mode de prise en charge. Le site donne la parole au député Daniel Fasquelle et à Marie-Anne Montchamp , secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la cohésion sociale :
« En France, nous manquons cruellement d’établissements spécialisés, et ce, aussi bien pour les enfants que pour les adultes » a martelé Daniel Fasquelle, député du Pas-de-Calais et président du Groupe parlementaire sur l’autisme.
De plus, « trop peu de ces établissements pratiquent la méthode ABA » a déploré Marie-Anne Montchamp , secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la cohésion sociale.

Europe 1 estime, pour sa part, que « La France n’arrive pas à soigner ses autistes » et note que « les méthodes comportementales, appliquées à l’étranger, sont chères et non remboursées ». Europe 1 observe également que l’autisme a été longtemps assimilé à une maladie psychologique et juge que « la France a pris 30 ans de retard ».

La Croix retient que le « rapport sur l’autisme propose de systématiser le dépistage » et observe que le rapport « propose 30 mesures pour accompagner les personnes autistes à tous les âges de leur vie, dont une formation pour les parents ». Il note notamment des propositions comme la création de « pôles de recherche multidisciplinaires » et la multiplication des structures d’accueil.

La Voix du Nord rappelle qu’ »il faut en moyenne 289 jours pour obtenir un diagnostic ».

Le Figaro titre sur « ces parents qui sacrifient tout pour aider leur enfant autiste ». Le journal détaille le parcours du combattant et évoque le sentiment d’abandon des parents : «Nous sommes les parias des parias», résument les parents d’enfants autistes pour tenter de faire comprendre leur sentiment d’abandon.

Libération titre « L’autisme, cause nationale trop en retard » et fait un bilan très critique du plan « En 2012, c’est l’autisme qui a été désigné grande cause nationale. Et cette «cause» en a bien besoin ». L’article qualifie le plan autisme de « fameux plan ».

Le site internet La Chaîne du Coeur se pose la question « Autisme: fin du tabou en 2012 ? ». Il rappelle que « le manque de formation des professionnels de santé entraîne un retard de diagnostic aux lourdes conséquences (les enfants sont diagnostiqués à 6 ans en moyenne au lieu de 2 ans) et les parents sont encore orientés vers des traitements psychanalytiques inadaptés. »

Le site internet Magic Maman se pose la question « La France, mauvaise élève ? ». « En effet, en 2008, environ 3.500 personnes atteintes d’autisme ont été obligées de trouver leurs soins en Belgique, faute de moyens en France. Dans le cadre de ce plan, 4.100 places auraient dû être créées entre 2008 et 2014, mais seules 1.672 ont vu le jour depuis. D’ici 2013, 700 places supplémentaires pour adultes et 530 pour enfants ont été autorisées, mais les crédits nécessaires à leurs créations n’ont pas encore été débloquées. »

Clicanoo, journal de la Réunion, fait au final le constat amer que « Nous avons aussi oublié dans ce pays que les enfants autistes grandissent pour devenir des adultes, ce sont des êtres humains comme nous, mais là encore la situation est terrible, beaucoup sont restés sans diagnostic pendant des années, étant considérés comme des malades mentaux et internés en hôpital psychiatrique. »

« L’autisme, grande cause nationale 2012, une grande nouvelle, les familles, qui vont raconter leur vécu, un vrai parcours du combattant, avec très peu de solutions pour beaucoup d’entre elles, malheureusement. » resume-t’il.

A l’étranger, le site web quebecois Psychomédia retient du rapport que « la France peine à se sortir de la psychanalyse ». Psychomédia rapporte que « L’opposition, entre des conceptions de nature essentiellement psychanalytique, portées par une large proportion de psychiatres, et la demande pressante exprimée par les associations de familles, d’un recours aux approches éducatives et thérapeutiques développées au niveau international a marqué ce secteur du handicap » », note le rapport.

Enfin, le supplément magazine du journal Le Monde fait un jeu de mot et constate que « la psychanalyse [est] au pied du mur ». Nous reviendrons dans un billet séparé sur cet article qui traite du film « Le Mur »

Autres articles et reprises AFP

Maxisciences
Libération
Au Feminin

Mises à jour

13-01-2012: JIM : « Autisme : la France n’a pas encore surmonté son immense retard »
13-01-2012: La Vie : « Autisme : un rapport pointe le retard français »
14-01-2012: La Voix du Nord : « La folle journée parisienne de Valérie Létard : la sénatrice a présenté un rapport qui ne restera pas dans les tiroirs »
14-01-2012: La Voix du Nord : « Les enfants autistes ne sont pas … fous » : « Rien que pour cela, les parents valenciennois rencontrés jeudi, à Paris, lui disent un grand merci. »
16-01-2012: La Voix du Nord : Valérie Létard a remis son rapportsur l’autisme à Roselyne Bachelot
17-01-2012: La Gazette des Communes : « Autisme : le retard de la France pointé dans un rapport »

admin On janvier - 13 - 2012

Comments are closed.

  • RSS
  • Delicious
  • Digg
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Youtube
Le_mur_censuré

Officiel : Fin de partie po

  Suite à la décision de justice du 26 janvier 2012, ...

2012-03-29-Sciences-et-Avenir-3339221

Sciences et Avenir : "Autis

Sciences et Avenir consacre un dossier de 6 pages dans ...

2012-campagne-collectif-autisme-grande-cause

La campagne Grande Cause Na

La campagne grand publie de l' "Autisme Grande Cause Nationale ...

logo-Senat

Sénat : Evaluation de l'im

Le Sénat a publié il y a quelques jours la ...

2012-Franck-Ramus

Franck Ramus (CNRS) pose de

Franck Ramus est directeur de recherches au CNRS, au Laboratoire ...