Collectif Soutenons Le Mur

Archive Collectif Le Mur – Psychanalyse à l'épreuve de l'autisme – Sophie Robert

Print Friendly, PDF & Email

Daniel Fasquelle, député UMP du Nord, très impliqué dans l’autisme*, a décidé d’aller plus loin dans son combat personnel pour améliorer la prise en charge des personnes avec autisme en France.

Il a déposé le 20 janvier 2012, sur le bureau de l’Assemblée Nationale, une proposition de loi « visant à interdire l’accompagnement psychanalytique des personnes autistes au profit de méthodes éducatives et comportementales ». Cette proposition de loi est symbolique, l’Assemblée fermant dans quelques semaines pour les élections présidentielles et législatives. Elle intervient quelques jours avant le délibéré dans le procès du film « Le Mur » et après ses propos condamnant la psychanalyse et le packing sur VIVRE FM à l’occasion de la première journée parlementaire consacrée à l’autisme.

Malheureusement, l’UNAPEI, « la première association française représentant et défendant les intérêts des personnes handicapées mentales et de leurs familles », a aussitôt exigé le retrait du texte.

L’inquiétude est grande :

D’une part, l’UNAPEI rejoint les positions des psychanalystes de la CIPPA en prônant « une approche pluridisciplinaire » et en ajoutant : »c’est aux familles qu’il revient de choisir le meilleur accompagnement pour leur enfant. » Malheureusement, tous les parents n’ont ni les moyens financiers ni l’accès à l’information pour faire des choix éclairés.

D’autre part, Christel Prado, Présidente de l’Unapei, est rapporteur au Conseil économique social et environnemental du projet d’avis sur « le coût économique et social de l’autisme en France ». Une telle position n’apparaît donc pas garantir un rapport équilibré

Nous appelons les autres parlementaires, notamment du groupe d’études parlementaires sur l’Autisme, à rejoindre l’initiative de Daniel Fasquelle.

*Daniel Fasquelle est président du groupe parlementaire sur l’autisme

Daniel Fasquelle explique son projet

« Le député UMP Daniel Fasquelle va déposer vendredi [20 janvier 2012] sur le bureau de l’Assemblée une proposition de loi visant à interdire l’accompagnement psychanalytique des personnes autistes au profit de méthodes éducatives et comportementales » (AFP repris par Europe 1).

Daniel Fasquelle explique : « Je m’indigne en constatant qu’en France ce sont les pratiques psychanalytiques généralisées dans nos établissements hospitaliers et médico-sociaux qui sont financées par l’Assurance Maladie […] L’approche psychanalytique a été abandonnée depuis au moins 20 ans dans la plupart des pays occidentaux au profit de méthodes éducatives et comportementales. »

« Il convient avec urgence, dit-il, « de rompre avec la psychanalyse dans l’autisme tant en termes de lecture que de mode de prise en charge (incluant la technique du packing qui scandalise l’ensemble de la communauté scientifique internationale) » » (Psychomedia).

Demande de retrait par l’UNAPEI

Voici le communiqué de l’UNAPEI tel que publié par Mondial Infos :

« Communiqué de presse : L’Unapei s’oppose à la proposition de loi de M. Daniel Fasquelle visant à interdire l’accompagnement psychanalytique des personnes autistes.

« Interdire une forme d’accompagnement ne sert à rien et est clivant. Concentrons nos énergies à développer de façon urgente les méthodes qui ont prouvé leur efficacité. Si l’autisme est la grande cause 2012, c’est pour développer la recherche et permettre de répondre au mieux aux besoins des personnes autistes le plus précocement possible. Les personnes autistes et leurs familles ont besoin de compétences multiples pour répondre à leur problématique. Par ailleurs, en tant que Rapporteur au Conseil économique social et environnemental du projet d’avis sur « le coût économique et social de l’autisme en France », il est tout à fait prématuré d’en tirer quelconques conclusions.» s’insurge Christel Prado, Présidente de l’Unapei.

La polémique créée autour du documentaire « Le mur ou la psychanalyse à l’épreuve de l’autisme » réalisé par Sophie Robert a fait émerger de réels questionnements sur l’approche psychanalytique du traitement de l’autisme. L’Unapei, association de parents d’enfants handicapés mentaux, est pour une approche pluridisciplinaire. C’est aux familles qu’il revient de choisir le meilleur accompagnement pour leur enfant.

L’Unapei demande au député M. Daniel Fasquelle de retirer sa proposition de loi.

L’Unapei , Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis a été créée en 1960. Ll’Unapei est la première association française représentant et défendant les intérêts des personnes handicapées mentales et de leurs familles. Les associations affiliées à l’Unapei agissent pour répondre aux besoins et aux attentes des personnes handicapées mentales, favoriser leur insertion et leur permettre de vivre dignement avec et parmi les autres. L’Unapei est un mouvement national qui fédère près de 600 associations présentes au niveau local (Apei, Papillons Blancs, Chrysalide, Envol…), départemental (Adapei, Udapei, Association tutélaire) et régional (Urapei).

L’Unapei en chiffres :

  • 180 000 personnes handicapées accueillies
  • 60 000 familles adhérentes des associations affiliées
  • 3 000 établissements et services spécialisés
  • 75 000 professionnels employés dans les associations et les établissements »
  • Autres Sources
admin On janvier - 21 - 2012
  • RSS
  • Delicious
  • Digg
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Youtube

Officiel : Fin de partie po

  Suite à la décision de justice du 26 janvier 2012, ...

Sciences et Avenir : "Autis

Sciences et Avenir consacre un dossier de 6 pages dans ...

La campagne Grande Cause Na

La campagne grand publie de l' "Autisme Grande Cause Nationale ...

Sénat : Evaluation de l'im

Le Sénat a publié il y a quelques jours la ...

Franck Ramus (CNRS) pose de

Franck Ramus est directeur de recherches au CNRS, au Laboratoire ...