Collectif Soutenons Le Mur

Archive Collectif Le Mur – Psychanalyse à l'épreuve de l'autisme – Sophie Robert

Nicolas Dupont-Aignant, Candidat à la Présidentielle 2012 pour « Debout la République », avait fait part de son effroi face au packing et s’était positionné contre l’emploi de la psychanalyse dans l’autisme dans un message du 6 janvier 2012 publié sur notre site.

Aujourd’hui, Nicolas Dupont-Aignant, par ailleurs député (NI) et membre du Groupe d’Etudes Parlementaires sur l’Autisme, apporte son soutien à la proposition de loi de Daniel Fasquelle (UMP). Il a été sollicité par Josiane, mère d’un enfant autiste et nous a donné l’autorisation de publier sa réponse. Nous rappelons que le « Collectif Soutenons Le Mur et Défendons les Droits de la Personne Autiste en France » est non-partisan.

« Chère Madame,

J’ai bien reçu votre message et je vous en remercie.

J’espère, tout comme vous, que 2012 sera une année charnière pour des changements radicaux dans la prise en charge des personnes autistes.

C’est un fait que la mise en œuvre concrète des principes posés par la loi du 11 février 2005 suppose encore un grand nombre d’améliorations, non seulement sur le plan de la P.C.H., c’est-à-dire des moyens financiers attribués aux handicapés, mais aussi dans tous les domaines de la vie civile ordinaire : retard dans la mise en accessibilité des bâtiments et transports publics, insuffisance des contraintes imposées aux employeurs publics et privés pour l’emploi des personnes handicapées, nombre dérisoire de places en classes d’adaptation pour les enfants, et d’auxiliaires de vie scolaire et enfin, grande misère de notre pays en matière de structure d’accueil pour les enfants présentant des troubles du comportement.

L’année 2012 a été certes déclarée année de l’autisme, acceptons en l’augure, mais, malgré la création de 4100 places dans les établissements spécialisés, un grand nombre de familles sont obligées d’exiler leurs enfants dans des pays voisins, notamment la Belgique, ce qui est une honte pour notre pays.

Enfin, la création des MDPH à la suite de la loi de 2005 et leur gestion par les départements n’est manifestement pas un succès : lenteur de l’instruction des dossiers et de l’attribution des titres de transport et de déplacement, complexité dans le renouvellement des cartes, …

Je considère, pour ma part, qu’une société s’honore de développer des actions prioritaires en faveur des catégories de la population les plus fragiles : les handicapés et les personnes âgées.

Même en période d’austérité, ce sont deux domaines de l’action publique qui ne doivent jamais être sacrifiés à l’autel des économies budgétaires.

Je salue l’action de votre association dans ce domaine et je rejoins le combat d’un autre député, Daniel Fasquelle, qui a déposé le 24 janvier dernier une proposition de loi visant à interdire l’accompagnement psychanalytique des personnes autistes, au profit de méthodes éducatives et comportementales.

Enfin, si vous souhaitez en savoir plus sur notre projet, je vous invite à vous rendre sur notre site internet : http://nda2012.fr/

Espérant avoir répondu à votre légitime préoccupation et vous adressant à mon tour tous mes vœux pour 2012,

Bien cordialement.

Nicolas DUPONT-AIGNAN
Candidat à la présidence de la République
Député de l’Essonne – Maire d’Yerres

admin On janvier - 30 - 2012

2 Responses so far.

  1. Delphine dit :

    Pour interdire, il faudrait déjà que la profession soit réglementée… Mais ne baissons pas les bras, il suffirait vraiment que toutes les associations de toutes les régions orientent les parents avec des conseils avisés déconseillant la pratique de la psychanalyse pour qu’ils se retrouvent sans enfants avec TED à « soigner », non?Peut-être suis-je un peu naïve! Mais légiférer sur ce sujet prendra tellement de temps et agir est urgent! Peut-être pouvons-nous organiser des sit-in devant les cabinets des psychanalystes qui ont en patients des enfants TED afin d’alerter et d’informer les parents… Idée en l’air…

    • admin dit :

      Votre vision oublie que les psychanalystes ont le contrôle sur la formation et sur les « institutions » médico-sociales. La majorité ne travaille pas en libéral dans l’autisme. C’est donc la culture « institutionalisante » qu’il faut changer.

  • RSS
  • Delicious
  • Digg
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Youtube
Le_mur_censuré

Officiel : Fin de partie po

  Suite à la décision de justice du 26 janvier 2012, ...

2012-03-29-Sciences-et-Avenir-3339221

Sciences et Avenir : "Autis

Sciences et Avenir consacre un dossier de 6 pages dans ...

2012-campagne-collectif-autisme-grande-cause

La campagne Grande Cause Na

La campagne grand publie de l' "Autisme Grande Cause Nationale ...

logo-Senat

Sénat : Evaluation de l'im

Le Sénat a publié il y a quelques jours la ...

2012-Franck-Ramus

Franck Ramus (CNRS) pose de

Franck Ramus est directeur de recherches au CNRS, au Laboratoire ...