Collectif Soutenons Le Mur

Archive Collectif Le Mur – Psychanalyse à l'épreuve de l'autisme – Sophie Robert

Voici le communiqué de presse transmis le 04 février 2012 par Autistes Sans Frontières.

La justice censure le film « le Mur »
et donne aux psychanalystes les moyens de continuer
à nier l’évidence de l’inadaptation de leur discours

Suite à la condamnation par la justice du documentaire « le Mur ou la psychanalyse à l’épreuve de l’autisme » réalisé par la documentariste Sophie Robert, l’association Autistes sans Frontières n’est plus autorisée à diffuser le film tel qu’il existe sur son site internet.

Estimant que le travail de Sophie Robert, illustrant parfaitement l’inadaptation du discours psychanalytique dans le traitement de l’autisme, a enfin permis de révéler le scandale sanitaire existant sur cette pathologie en France, Autistes sans Frontières s’indigne contre cette censure.

Par solidarité envers les 600 000 familles concernées par l’autisme dans notre pays, l’association annonce qu’elle cherchera par tous les moyens à soutenir et relayer le documentaire de Sophie Robert.

Elle tient en outre à rappeler que seuls trois des psychanalystes interviewés ont agi en justice alors que la plupart n’ont jamais démenti leurs propos, bon nombre d’entre eux ayant au contraire affirmé qu’ils assumaient parfaitement leur discours.

Autistes sans Frontières rappelle que l’approche psychanalytique de l’autisme a été abandonnée depuis plus de 20 ans dans la plupart des pays occidentaux au profit de méthodes éducatives et comportementales qui ont fait partout la preuve de leur efficacité.

L’association revient aussi sur la définition qu’a donné la Haute Autorité de Santé en janvier 2010, qui fait entrer l’autisme dans les troubles envahissants du développement, faisant ainsi sortir cette pathologie du champ des psychoses, ce qui induit qu’elle ne devrait plus relever de la psychanalyse.
ASF rappelle enfin que l’utilisation des prises en charge d’inspiration psychanalytique est déconseillée dans tous les guides scientifiques de bonnes pratiques à l’étranger.

L’association soutient l’appel de la décision que Sophie Robert a décidé de former et va, en concertation avec la documentariste, travailler sur les suites à donner à cette affaire.

admin On février - 5 - 2012

7 Responses so far.

  1. jeanne dit :

    Si la justice a tranché, qui a des oeillères ? Vous ou les psychanalystes ? Qui continue de nier l’évidence ? Si c’est pas du déni, ça….

    jeanne

    • admin dit :

      Il n’y a aucun déni de réalité. La réalité est que ce jugement est ouvertement contraire à la liberté d’expression et sous-influence. Comme le montre tous les témoignages d’association, le discours des psychanalystes est celui tenu depuis des années et qui amène la France là où elle en est. C’est à dire à rien.

    • Coline dit :

      Pardon, mais s’il fallait se plier chaque fois qu’un juge tranche, alors, il n’y aurait pas d’appel, pas de pourvoi en cassation, pas de recours devant la Cour européenne des droits de l’homme.

      En bref, si on suivait votre raisonnement, la France n’aurait jamais été condamnée pour violation de l’article 6.1 CEDH et 3 CEDH (violation du droit au procès équitable et traitements inhumains et dégrandants) notamment en matière de garde à vue… Les types torturés en garde à vue, après tout, avaient des « oeillères » lorsqu’ils ont fait appel, puis se sont tournés vers la CEDH?

      Voilà où conduit votre raisonnement.

      Un bon raisonnement qui consiste à courber l’échine devant l’ordre établi, de la part, je suis persuadée, d’une personne convaincue de défendre les Lumières contre le totalitarisme scientiste.

  2. Michel Meirtnert dit :

    vous allez aussi soutenir la scientologie qui vient de se faire débouter ? Vous êtes dans la même position qu’eux : le justice vous donne tort, mais non, c’est vous qui avez raison. Vous connaissez le déni, cette puissante affaire qui tend à ne pas voir la réalité ?

    • admin dit :

      L’amalgame est apparemment une technique commune entre la psychanalyse et la scientologie ! Les censeurs en l’occurrence sont bien ceux qui ne respectent pas la liberté d’expression et attaquent en justice. L’affaire « Le Mur » EST un problème de liberté d’expression. Les autistes demandent uniquement à avoir accès à des techniques mettant en avant la preuve scientifique et l’éducation, non le « laissez faire » et l’inefficacité rampante.

    • Coline dit :

      Pffff…
      Pffff….
      Et allez, c’est parti…
      Pffffffffffffff

  3. Coline dit :

    Juste un détail : c’est la même magistrate qui avait annulé un mariage pour cause de défaut de virginité de l’épousée.
    La levée de boucliers ayant suivi ce jugement était donc scientologue elle aussi?
    Franchement, pfffffffffffffffffffffffffff
    Désolée mais là….

  • RSS
  • Delicious
  • Digg
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Youtube
Le_mur_censuré

Officiel : Fin de partie po

  Suite à la décision de justice du 26 janvier 2012, ...

2012-03-29-Sciences-et-Avenir-3339221

Sciences et Avenir : "Autis

Sciences et Avenir consacre un dossier de 6 pages dans ...

2012-campagne-collectif-autisme-grande-cause

La campagne Grande Cause Na

La campagne grand publie de l' "Autisme Grande Cause Nationale ...

logo-Senat

Sénat : Evaluation de l'im

Le Sénat a publié il y a quelques jours la ...

2012-Franck-Ramus

Franck Ramus (CNRS) pose de

Franck Ramus est directeur de recherches au CNRS, au Laboratoire ...