Collectif Soutenons Le Mur

Archive Collectif Le Mur – Psychanalyse à l'épreuve de l'autisme – Sophie Robert

Il Sole 24 Ore est le troisième quotidien transalpin (environ 300 000 exemplaires par jour). Dans sa page culture du Dimanche, Gilberto Corbellini, Professeur en Histoire Médicale, s’intéresse au problème de l’autisme en France dans un article intitulé “L’autisme des lacaniens”.

Il commence par ce poser la question suivante: « Y a-t’il quelque chose de pourri en France? Clairement, sa réponse est « oui ».
Il détaille la décision contre le film « Le Mur » de Sophie Robert et pourquoi la censure est une attaque politique. Il explique que c’est influence des théories psychanalytiques lacaniennes  qui expliquent le retard de la France dans le traitement de l’autisme. Il rappelle que la France a déjà été condamnée par le Conseil de l’Europe en 2004 et qu’elle continue à refuser les définitions internationales de l’autisme. Il s’attaque alors au nationalisme des psychanalystes français.

Extraits (traduit de l’italien) :

“En fait, la décision n’est pas seulement une atteinte odieuse à la liberté d’expression, conduite par des arguments qui portent atteinte à la logique et la transparence de la loi. Probablement, c’est également un acte politique. Parce qu’il tombe au début de l’année qui a été déclarée par le Premier ministre français « Autisme, Grande cause nationale 2012″..

[...]

Qu’est ce qui détermine le retard français? Simplement, une influence pernicieuse, culturelle et politique de la psychanalyse.

[...]

Ignorant même les déclarations de l’Organisation Mondiale de la Santé, les psychanalystes français insistent à continuer à considérer[l’autisme comme une psychose causée par la froideur excessive de la mère envers l’enfant in utero et / ou après la naissance. Avec quelles preuves étayent-ils cette affirmation ridicule? Aucune. Uniquement un dogme inventé dans les années soixante par des personnages douteux: le cas de Lacan, qui a expliqué le concept de l’autisme avec la « mère crocodile », » intrusive et castratrice », ou Bettelheim avec l’image hallucinatoire de la « forteresse vide », comme définition des enfants autistes, et la «mère réfrigérateur» pour expliquer la maladie en la réduisant à une perturbation affective entre la mère et l’enfant, précisant que l’origine serait précisément la « frigidité » maternelle.
Il est évident qu’en pratiquant la psychiatrie avec ces idées, vous pouvez seulement faire du mal. Tout le monde peut penser ce qu’il veut. Mais à l’ère de la médecine basée sur la preuve, un médecin devrait être en mesure de démontrer de façon empirique que le traitement fonctionne. Sinon, il est un charlatan. Il va à l’encontre de la règle éthique de ne pas nuire aux patients et de lui offrir les meilleurs traitements existants.

[...]

En outre, l’aversion généralisée des milieux humanistes français, mais aussi des psychanalystes, aux idées qui viennent du monde anglo-saxon est presque un cliché.”

Lire l’article de Gilberto Corbellini en italien dans Il Sole 24 Ore

admin On février - 13 - 2012

Comments are closed.

  • RSS
  • Delicious
  • Digg
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Youtube
Le_mur_censuré

Officiel : Fin de partie po

  Suite à la décision de justice du 26 janvier 2012, ...

2012-03-29-Sciences-et-Avenir-3339221

Sciences et Avenir : "Autis

Sciences et Avenir consacre un dossier de 6 pages dans ...

2012-campagne-collectif-autisme-grande-cause

La campagne Grande Cause Na

La campagne grand publie de l' "Autisme Grande Cause Nationale ...

logo-Senat

Sénat : Evaluation de l'im

Le Sénat a publié il y a quelques jours la ...

2012-Franck-Ramus

Franck Ramus (CNRS) pose de

Franck Ramus est directeur de recherches au CNRS, au Laboratoire ...