Collectif Soutenons Le Mur

Archive Collectif Le Mur – Psychanalyse à l'épreuve de l'autisme – Sophie Robert

Jacqueline de Linares analyse dans Le Nouvel Observateur (14/02/2012) la question de la prise en charge de l’autisme et en conclue que les psychanalystes ont perdu la guerre de l’autisme. Elle articule son propos autour de la proposition de loi de Daniel Fasquelle contre la psychanalyse dans l’autisme, de l’origine neurologique de l’autisme, du monopole psychanalytique en France conjugué à l’absence de thérapies alternatives, de la bataille du packing et des conséquences néfastes de la politisation du débat.

Extraits :

Sur la proposition de loi : « La démarche [de Daniel Fasquelle] est révélatrice de l’échec de la psychanalyse à imposer sa vision du traitement de l’autisme. [...] Les psychanalystes , quant à eux dénoncent , une « croisade », menée contre eux mais il est sans doute trop tard. Ils semblent bel et bien avoir perdu la bataille de l’autisme. »

Sur les causes de l’autisme : « Or en 40 ans, la révolution des neurosciences a totalement changé la donne. Des dizaines de gènes sont en cause dans l’autisme considéré désormais comme un trouble organique. Chaque jour de nouvelles découvertes font émerger les racines biologiques de la maladie. »

Sur le monopole psychanalytique: « Malgré cela, par conviction ou tradition, La France est l’un des derniers pays à recourir à l’approche freudienne pour soigner l’autisme. »0

Sur l’absence des thérapies alternatives : « Les thérapies alternatives qui priment ailleurs dans le monde, surtout en Amérique du Nord ou dans les pays nordiques, sont peu développées en France. »

Sur la bataille du packing : « S’ils sont la cible de cette association [Vaincre L'Autisme], c’est que la psychanalyse a théorisé le packing, sans convaincre: il aiderait le patient à retrouver une « image corporelle », « un sentiment d’entourance », « l’établissement d’une relation avec les soignants qui accompagnent attentivement l’enfant pendant les séances. »

Sur le débat politique : « La cristallisation du débat sur l’autisme entre « pro » et « anti-psychanalyse » risque de faire oublier la grande misère de la prise en charge des autistes. De passer sous silence que nombre de parents démunis, faute de places en France, vont en Belgique où de l’autre côté de la frontière, les établissements se sont multipliés. »

Lire l’analyse dans le Nouvel Observateur

 

 

admin On février - 14 - 2012

Comments are closed.

  • RSS
  • Delicious
  • Digg
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Youtube
Le_mur_censuré

Officiel : Fin de partie po

  Suite à la décision de justice du 26 janvier 2012, ...

2012-03-29-Sciences-et-Avenir-3339221

Sciences et Avenir : "Autis

Sciences et Avenir consacre un dossier de 6 pages dans ...

2012-campagne-collectif-autisme-grande-cause

La campagne Grande Cause Na

La campagne grand publie de l' "Autisme Grande Cause Nationale ...

logo-Senat

Sénat : Evaluation de l'im

Le Sénat a publié il y a quelques jours la ...

2012-Franck-Ramus

Franck Ramus (CNRS) pose de

Franck Ramus est directeur de recherches au CNRS, au Laboratoire ...