Collectif Soutenons Le Mur

Archive Collectif Le Mur – Psychanalyse à l'épreuve de l'autisme – Sophie Robert

Print Friendly, PDF & Email

Le Monde a décidé de consacrer pas moins de deux articles à la question de la psychanalyse et de l’autisme, le 16 février 2012. Voici le second article consacré au packing, l’enveloppement d’enfants dans des draps froids, intitulé « Autisme : la technique du packing, enjeu d’un violent conflit ».

Dans cet article, Catherine Vincent essaie de nous convaincre que le packing n’est pas grave, que ce n’est pas un acte de torture. Le Professeur Delion joue à nouveau le rôle de victime en parlant d’« harcèlement professionnel ». D’après lui, les actions des associations l’empêcheraient de conduire ses recherches et il regrette que la pression pousse des professionnels et des parents a refuser d’y pratiquer. On lit tout de même qu’il est « Reconnu par ses pairs pour son humanisme et son esprit d’ouverture ». On serait presque rassuré.

Un article à sens unique !

Extraits :

« Florian s’est déshabillé de lui-même. En maillot de bain dans la petite salle, il est venu s’allonger sur le lit. […] Au Centre médico-psychologique pour enfants et adolescents du CHRU de Lille, nous venons, cet après-midi de janvier, d’assister à une séance de « packing ». Et cela n’a vraiment rien à voir avec une séance de torture.

[…]

Le packing ? Une technique d’« enveloppements humides » réservée aux cas d’autisme les plus sévères, avec automutilation répétée. Pratiquée par plusieurs dizaines d’équipes en France, elle consiste à envelopper le patient dans des serviettes humides et froides (10 à 15°), puis à induire un réchauffement rapide.

[…]

[Le professeur Delion], premier promoteur du packing en France, s’estime victime d’un « harcèlement professionnel ». Reconnu par ses pairs pour son humanisme et son esprit d’ouverture, ce spécialiste de l’autisme devait comparaître, jeudi 16 février, devant le conseil départemental du Nord de l’ordre des médecins, suite à une plainte déposée contre lui par Vaincre l’Autisme pour manquement à l’éthique médicale.

[…]

Son efficacité thérapeutique, il est vrai, n’a jamais été prouvée autrement que de façon empirique. C’était précisément l’objet de l’essai clinique lancé en 2008, que le Pr Delion affirme avoir appelé de ses vœux pendant de nombreuses années. Mais cette recherche est devenue, de fait, irréalisable.

[…]

Depuis son lancement, il y a eu une telle publicité contre cette technique qu’un certain nombre de collègues et de parents ont refusé d’y participer. On est donc au point mort », se désole le Pr Delion, qui rappelle que « l’alternative à cette technique, ce sont les neuroleptiques à très fortes doses ».

Lire l’article en intégralité sur le site du Monde

 

admin On février - 16 - 2012
  • RSS
  • Delicious
  • Digg
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Youtube

Officiel : Fin de partie po

  Suite à la décision de justice du 26 janvier 2012, ...

Sciences et Avenir : "Autis

Sciences et Avenir consacre un dossier de 6 pages dans ...

La campagne Grande Cause Na

La campagne grand publie de l' "Autisme Grande Cause Nationale ...

Sénat : Evaluation de l'im

Le Sénat a publié il y a quelques jours la ...

Franck Ramus (CNRS) pose de

Franck Ramus est directeur de recherches au CNRS, au Laboratoire ...