Collectif Soutenons Le Mur

Archive Collectif Le Mur – Psychanalyse à l'épreuve de l'autisme – Sophie Robert

 

Le Quotidien du Médecin a publié le 16 février 2012, une interview du Professeur Pierre Delion, promoteur du packing, le jour de sa convocation devant l’ordre départemental des médecins du Nord.

Dans cet interview, Pierre Delion s’attaque aux associations et aux parents qui seraient motivés par des « mouvements passionnels ». Il se pose également en victime de l’anonymat prétendu des attaques sur internet, alors que Vaincre L’Autisme et le collectif sont parfaitement identifiés. Il tente de justifier sa pratique barbare d’enveloppement d’enfant dans les linges froids par la nécessité sociétale de faire de la recherche et par le fait que l’indication est uniquement pour des cas graves. Il affirme qu’il a « souhaité en évaluer les effets et l’efficacité, en raison des bons résultats cliniques obtenus et de mon souci d’en rendre compte à la communauté pédopsychiatrique ». Le résultat de l’étude est donc connue à l’avance avant même d’être faite et il reconnait implicitement la pratique non-évaluée du packing avant même cette étude ! Par ailleurs, il en profite également encore une fois pour nous vendre l’approche intégrative, qu revient à tolérer la psychanalyse dans l’autisme alors même que la psychanalyse ne fait l’objet d’aucune recommandation ou évaluation dans l’autisme.

A priori, Monsieur Delion, n’a pas appris des sinistres heures des expériences de Tuskeegee ou du Docteur Mengele. Rabelais a écrit : « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ».

Extraits :

« Le soutien de plus de quatre mille signatures et lettres envoyées à ce jour au Conseil de l’Ordre montre que je ne suis pas seul dans cette affaire. Mais en revanche, de voir que sous des prétextes scientifiques qui n’en sont aucunement, on voudrait priver des enfants et leurs parents d’une technique de soin souvent efficace, me semble à moi, aux professionnels qui l’utilisent et aux parents des enfants concernés, extrêmement problématiques sur les motivations qui les animent.

[...]

J’espère que la raison reviendra et aidera à trouver la voie d’une pédopsychiatrie intégrative (éducatif nécessaire, pédagogique si possible et thérapeutique si nécessaire) qui permette aux enfants de trouver le costume sur mesure de prise en charge par rapport à la forme de leur autisme et que les moyens humains seront suffisants pour les accompagner de façon adéquate, sous l’égide de leurs parents.

[...]

Cette médecine humaniste à laquelle je crois et à laquelle j’ai voué toute ma vie professionnelle est aujourd’hui mise en péril par des mouvements passionnels qui réunissent toutes les peurs et les craintes de parents vis-à-vis de leurs enfants.

[...]

Enfin, le fait que les milliers de médisances qui circulent sur mon compte soient le fait de parfaits inconnus pour moi, tandis que les signatures de soutien soient le fait de personnes que je connais « en vrai », me rassurent sur ma position de médecin engagé dans le monde.

[...]

Les indications de packing sont réservées pour les troubles graves du comportement chez les enfants TED (automutilation, agitations, stéréotypies graves ; par exemple, une petite fille qui a une stéréotypie gestuelle de frapper répétitivement sa cornée avec l’ongle de son index homolatéral…). Il arrive souvent que les médecins qui souhaitent y avoir recours, aient déjà utilisé les autres possibilités soit médicamenteuses, soit comportementales et que ces techniques n’aient pas donné de résultats. J’ajoute d’ailleurs qu’il arrive que le packing ne donne pas non plus les résultats escomptés.

[...]

Mais sur l’ensemble des enfants suivis pour TED, ces indications représentent un petit pourcentage, dans la mesure où ces symptômes graves, voire gravissimes, sont heureusement assez rares.

[...]

Bien avant la polémique actuelle sur le packing, j’ai souhaité en évaluer les effets et l’efficacité, en raison des bons résultats cliniques obtenus et de mon souci d’en rendre compte à la communauté pédopsychiatrique.

[...]

Lorsqu’une technique finit par poser un tel problème, non pas scientifique mais sociétal, raison de plus pour la conduire à son terme et en tirer les conséquences pour les patients. Voilà à mes yeux la seule démarche scientifique en médecine aujourd’hui. »

Lire l’interview de Pierre Delion dans le quotidien du Médecin

 

Mise à jour : 17/02 – correction lire « alors même que la psychanalyse » au lieu de « alors même que l’autisme ».

admin On février - 16 - 2012

2 Responses so far.

  1. Lousk dit :

    fin 2e paragraphe :
    « alors même que la psychanalyse » et non « alors même que l’autisme » ;)

  • RSS
  • Delicious
  • Digg
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Youtube
Le_mur_censuré

Officiel : Fin de partie po

  Suite à la décision de justice du 26 janvier 2012, ...

2012-03-29-Sciences-et-Avenir-3339221

Sciences et Avenir : "Autis

Sciences et Avenir consacre un dossier de 6 pages dans ...

2012-campagne-collectif-autisme-grande-cause

La campagne Grande Cause Na

La campagne grand publie de l' "Autisme Grande Cause Nationale ...

logo-Senat

Sénat : Evaluation de l'im

Le Sénat a publié il y a quelques jours la ...

2012-Franck-Ramus

Franck Ramus (CNRS) pose de

Franck Ramus est directeur de recherches au CNRS, au Laboratoire ...