Collectif Soutenons Le Mur

Archive Collectif Le Mur – Psychanalyse à l'épreuve de l'autisme – Sophie Robert

Disability Rights International (ONG Internationale pour les Droits des personnes handicapées) est une organisation à but non lucratif qui mène des enquêtes sur l’institutionnalisation des adultes et des enfants souffrant de handicaps mentaux et physiques, documente et expose les violations des droits de l’homme qui sont commises à leur encontre.

DRI publie le 23 février 2012 une déclaration alléguant des pratiques de torture contre les enfants atteints de troubles du spectre autistique en France.

Dernières Nouvelles:
Disability Rights International allègue des pratiques de torture contre les enfants atteints de troubles du spectre autistique en France

Washington, DC – Février 23, 2012 – Disability Rights International (DRI) appelle le gouvernement français à mettre fin à la pratique barbare et archaïque du packing – un « traitement » que l’on applique aux enfants atteints d’autisme – et aux enfants atteints de psychose – traités dans les établissements psychiatriques et éducatifs gérés par le Ministère français de la Santé partout en France.

Le packing humide consiste à envelopper tout le corps de l’enfant, soit nu, soit vêtu de sous-vêtements, dans des linges ou des serviettes réfrigérées avec seulement la tête libre, rendant impossible tout mouvement de l’enfant. Les enfants sont maintenus dans cette situation pendant près d’une heure. Généralement, les séances d’emballage sont répétées plusieurs fois par semaine et peuvent persister pendant des mois, parfois sans le consentement des parents. Malgré l’absence de preuves scientifiques étayant leurs revendications, les thérapeutes font valoir que le packing renforce la thérapie par la parole dans un effort de « guérison » de l’enfant de sa « maladie ».

Le packing humide – comme  la saignée et la lobotomie, induisant des crises d’épilepsie et des comas – ont été utilisés dans les hôpitaux psychiatriques à travers les Etats Unis et l’Europe pour guérir la «folie» jusqu’au milieu du 20e siècle.

« Cette cruauté perpétrée contre des enfants forcés d’endurer une telle procédure est une violence psychologique et physique, au nom du traitement, et constitue une violation des droits humains fondamentaux », a déclaré Laurie Ahern, présidente de DRI.

« La Convention des Nations Unies contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, qui a été ratifiée par la France, interdit la torture sans exception – même si elle a lieu dans un établissement scolaire ou médical et est justifiée par les autorités comme une forme de traitement « , a déclaré Ahern.

Et selon l’ancien Rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture, Manfred Nowak, «en montrant que les violences et les abus perpétrés contre les personnes handicapées sont une forme de torture et de mauvais traitements, les victimes et leurs avocats ont accès à une meilleure protection juridique et à des réparations pour les violations des droits humains.  »

Pour signer la pétition pour mettre fin à cette pratique barbare, cliquez ici.

Disability Rights International a travaillé pendant les 20 dernières années pour dénoncer les abus et protéger les droits de l’homme des personnes handicapées à travers le monde. En 2009, DRI a présenté un appel urgent au Rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture concernant l’utilisation de chocs électriques douloureux dans le traitement sur d’enfants handicapés, y compris dans l’autisme, dans une école américaine de l’État du Massachusetts. Suite à la déclaration du Rapporteur reconnaissant que les pratiques de l’établissement étaient de la torture, l’état a dû réviser ses directives pour interdire un choc électrique pour tous les futurs élèves. Pour plus d’informations, cliquez ici.

Pour visiter leur site web: http://www.disabilityrightsintl.org/
PS : Ce document est la traduction du communiqué d’origine en anglais de Disability Rights International

admin On février - 23 - 2012

4 Responses so far.

  1. Marie-Ange dit :

    Madame, Monsieur,

    Ma fille a fait du Packing pendant 2 ans et cela n’était pas une torture. Au contraire cela lui apportait un calme relatif. Elle n’a pas été hostile à cette offre. Elle avait la possibilité de ne pas le faire, ce qu’elle a fait parfois.

    Franchement, par les moments difficiles, horribles et inadmissibles que nous vivons (notamment dans certains pays d’Afrique)ne devons-nous pas faire attention au mots que nous employons.

    Tout peut se discuter, mais en parlant de torture, la conversation va être difficile. Respect pour toutes les personnes souffrant dans ce bas monde!

    M-Ange

    • admin dit :

      Le choix des mots par Disability Rights International est pesé. Nous ne pouvons malheureusement pas apporter de crédit à votre témoignage, car nous n’avons aucun élément biographique vérifié. Faire passer cela pour quelque chose de « calmant » en utilisant des linges froids et de la contention voilà le problème.

      • h rouveyrollis dit :

        cette mère est nulle si je comprends votre propos, dites le lui donc plus clairement

        • coline dit :

          Drôle d’interprétation d’une réponse pourtant assez claire, qui n’accuse pas cette mère de quoi que ce soit.

          En revanche on attend toujours des réponses, des vraies, aux témoignages, par centaines, des parents mécontents de la prise en charge française. Vous les dédaignez docteur, pourquoi ce deux poids deux mesures?

  • RSS
  • Delicious
  • Digg
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Youtube
Le_mur_censuré

Officiel : Fin de partie po

  Suite à la décision de justice du 26 janvier 2012, ...

2012-03-29-Sciences-et-Avenir-3339221

Sciences et Avenir : "Autis

Sciences et Avenir consacre un dossier de 6 pages dans ...

2012-campagne-collectif-autisme-grande-cause

La campagne Grande Cause Na

La campagne grand publie de l' "Autisme Grande Cause Nationale ...

logo-Senat

Sénat : Evaluation de l'im

Le Sénat a publié il y a quelques jours la ...

2012-Franck-Ramus

Franck Ramus (CNRS) pose de

Franck Ramus est directeur de recherches au CNRS, au Laboratoire ...