Collectif Soutenons Le Mur

Archive Collectif Le Mur – Psychanalyse à l'épreuve de l'autisme – Sophie Robert

Surprise du courrier du matin. Jean-François Copé, Secrétaire Général de l’UMP se rappelle à nous et répond à notre lettre ouverte au Parti Socialiste sur le packing du mois de janvier. Bien sûr, nous l’en remercions, même si la date n’est pas choisie par hasard. Cette semaine, la Haute Autorité de Santé va sortir ses recommandations et les parlementaires terminent leur législature pour cause de campagne présidentielle.
Quatre partis auront donc répondu à notre lettre, par ordre d’arrivée : Martine Aubry pour le Parti Socialiste par voie de presse, Nicolas Dupont-Aignan pour Debout la République et Jean-Luc Mélenchon pour le Front de Gauche par email et Jean-François Copé pour l’UMP par courrier.

Cette lettre semble donc être l’occasion pour Jean-François Copé de revenir sur le bilan de l’UMP et du Gouvernement français sur les prises en charges de l’autisme et sur la question du packing.

Voici l’analyse du bon, du moins bon et du mauvais. La position de l’UMP et du Gouvernement sur le packing est honteuse.

Le bon : Le besoin de « démanteler le fantasme … solidement ancré dans certaines pratiques médicales»

Le passage le plus courageux de cette lettre est la position contre les prises en charges psychanalytiques, tout en ne citant pas le mot psychanalyse. J-F Copé y écrit « Pour prendre en charge de manière digne et éclairée les personnes autistes, il est encore nécessaire de démanteler le fantasme qui sévit malheureusement autour de ce handicap, fantasme solidement ancré dans certaines pratiques médicales et fortement culpabilisant pour les mères ».

L’UMP reprend ainsi officiellement les positions du député Daniel Fasquelle ou de la sénatrice Valérie Létard contre les prises en charges psychanalytiques dans l’autisme.

Le moins bon : Le bilan du Gouvernement

Jean-François Copé dresse un bilan positif de l’action du Gouvernement sortant. Il espère ainsi que l’octroi du label « Grande Cause Nationale » permettra de mieux faire connaître l’autisme et considère que « le plan autisme 2008-2012 a représenté un engagement financier très fort et a permis des progrès sensibles ».

Malheureusement, ces affirmations sont sujettes à caution. D’une part, de l’aveu même de la majorité (cf. rapport Létard de janvier) les efforts financiers sont très nettement insuffisants pour faire face à la demande. D’autre part, l’analyse du bilan du plan autisme, par exemple par Autisme France, montre que nombre de mesures (études épidémiologiques, etc) n’ont jamais vu le jour.

Le mauvais : Le maintien des positions du Gouvernement sur le packing

J-F Copé confirme malheureusement à nouveau la position du Gouvernement concernant le packing. S’il reconnait que c’est « une pratique qui n’a fait l’objet d’aucune validation scientifique », il trouve que cette absence de validation justifie le programme de recherche du Professeur Pierre Delion. De plus, il rappelle que « le Gouvernement souhaite que le recours à cette pratique reste strictement limité à ce protocole, tant que l’évaluation de ses bénéfices et de ses risques n’aura pas été réalisée » et pose comme garde-fou les règles de la recherche biomédicale.

Cette position est inadmissible pour deux raisons. D’une part, elle ignore le fait que le packing est pratiqué et enseigné hors protocole dans de nombreux établissements. D’autre part, nous disposons de preuves montrant que le consentement des parents est parfois soit forcé, soit non-demandé.

Le Collectif Soutenons Le Mur rappelle sa position exprimée le 16 février 2012 sur la chaine TNT lilloise Wéo par la voix de son porte-parole David Heurtevent : Le packing est une forme de torture qui doit être interdite, avec un arrêt immédiat du programme de recherche PHRC.

La position du Gouvernement et de l’UMP sur la question est honteuse d’autant que le 23 février 2012, l’ONG internationale Disability Rights International a allégué des pratiques de torture contre les enfants atteints de troubles du spectre autistique en France et a ainsi confirmé l’analyse de notre collectif.

Le futur : Droits de la personne, HAS et Procédure contre le Professeur Pierre Delion

Jean-François Copé se lance dans une opération de contrôle de dégâts sur le sujet désormais miné de la prise en charge de l’autisme et du packing. D’abord, il rappelle que la HAS « apportera … ses recommandations sur la question de la compatibilité des modes de prises en charge de l’autisme avec le respect des droits des personne ». Ensuite, il déclare que « cette défense des droits des personnes autistes devra figurer en première place dans le futur plan autisme ». Enfin, il « ne doute pas que [le conseil départemental du Nord de l’Ordre des médecins] donnera un avis éclairé sur les méthodes de traitement de l’autisme pratiquées par le Professeur Delion ». Dont acte.

Le Collectif Soutenons Le Mur observera avec la plus grand attention les recommandations de la HAS.

Le Collectif Soutenons Le Mur continue de réclamer l’interdiction totale de la pratique du packing sans conditions. La France doit se conformer dans les plus brefs délais aux prescriptions des conventions internationales qu’elle a ratifié sur les droits de l’homme et sur les droits de la personne handicapée.

Lire la lettre de J-F Copé au Collectif Soutenons Le Mur au format PDF

 

 

admin On mars - 6 - 2012

Comments are closed.

  • RSS
  • Delicious
  • Digg
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Youtube
Le_mur_censuré

Officiel : Fin de partie po

  Suite à la décision de justice du 26 janvier 2012, ...

2012-03-29-Sciences-et-Avenir-3339221

Sciences et Avenir : "Autis

Sciences et Avenir consacre un dossier de 6 pages dans ...

2012-campagne-collectif-autisme-grande-cause

La campagne Grande Cause Na

La campagne grand publie de l' "Autisme Grande Cause Nationale ...

logo-Senat

Sénat : Evaluation de l'im

Le Sénat a publié il y a quelques jours la ...

2012-Franck-Ramus

Franck Ramus (CNRS) pose de

Franck Ramus est directeur de recherches au CNRS, au Laboratoire ...