Collectif Soutenons Le Mur

Archive Collectif Le Mur – Psychanalyse à l'épreuve de l'autisme – Sophie Robert

Il y a quelques jours, David Heurtevent évoquait ici les liens idéologiques entre la psychanalyse et la gauche française. Sur son blog Médiapart, Jean-Louis Racca, professeur de lycée et militant d’une association scientifique,  affirmait haut et fort : « je suis de gauche, et j’emmerde la psychanalyse », article mentionné dans l’Express.

Le Nouveau Parti Anti-Capitaliste (NPA), signataire du Collectif des 39 contre la nuit sécuritaire, a réagit, le jeudi 8 mars, par communiqué aux recommandations de la HAS rangeant la psychanalyse et la psychothérapie institutionnelle sous la rubrique « non-consensuel ». Ce communiqué du NPA, intitulé « Psychanalyse et psychothérapie institutionnelle : non aux interdictions professionnelles. Pour le maintien de pratiques humanistes et diverses auprès des enfants autistes et de toute personne en souffrance. » soutient clairement la psychanalyse et implicitement le packing.

Lire le communiqué sur le site du NPA

Notre réaction

Le Collectif Soutenons Le Mur est écœuré par la mise entre guillemet du terme « autistes », remettant en cause l’existence même de cette différence reconnue partout dans le monde.

En se faisant le relais du corporatisme psychanalytique, le NPA oublie que les recommandations de la HAS visent clairement à mieux respecter les droits des enfants/adolescents avec autisme et de leur famille. En défendant la psychanalyse, le NPA soutient une méthode non évaluée inutile pour l’enfant et culpabilisante pour les parents.

Brandir le spectre fasciste pour rejeter les approches comportementales est caricatural. Les recommandations prouvent que ces approches sont validées et améliorent l’autonomie de la personne autiste. Il convient de rappeler que la France est l’un des derniers pays à ne pas pas avoir mis en place à grande échelle ces méthodes.

L’argument brandissant les risques de standardisation du soin et de normalisation des comportements ne tient pas. Les méthodes éducatives et comportementales sont exercées par des professionnels formés, dans le strict respect de l’enfant et en accord avec la famille. Les définitions de l’autisme tiennent des classifications internationales opposables à la France.

Parler du droit à la « créativité soignante » et évoquer les « principes humanistes » est risible quand ces mêmes professionnels défendent ou pratiquent le packing, qualifié de torture par l’ONG internationale Disability Rights International.

Il est plus que temps que le NPA choisisse de soutenir le bien être de l’enfant autiste et de sa famille contre la maltraitance institutionnelle.

admin On mars - 9 - 2012

5 Responses so far.

  1. Calbas dit :

    A gauche il de bon ton d’être pro psychanalyste ça fait un peu rebelle, elle a ce parfum de subversion pour les classes moyennes supérieure qui veulent se donner des frissons à peu de frais, elles se croient encore dans les années soixante. Elle sert aussi de caution intellectuelle à toute un pan de la société qui y trouve une grille d’interprétation satisfaisante du monde qui l’entoure, elle a été élevé avec cette même grille donc pour elle rien de plus légitime. Là encore ce côté pseudo subversif est présent car elle leur donne l’impression d’être anti libérale, anti capitaliste, anti lobby pharmaceutique (un comble dans des un pays du monde où elle est le mieux installée mais où l’on consomme le plus de psychotrope au monde), d’être anti bourgeois mais pratiquée par cette même classe sociale(cherchez l’erreur).

    C’est une religion laïque, une croyance, une grille d’interprétation du monde extrêmement réductrice.

  2. Amenesh dit :

    La psychanalyse se présente en effet comme un outil de liberté, s’oppose à une idée de classification en brandissant l’argument de réduction de l’humain à des cases.
    Pourtant la psychanalyse en elle-même est née d’une case et en est toujours une. Les trouvailles d’une introspection généralisée à l’humanité. Ca tient difficilement quand en même temps on prétend que chacun est unique mais qu’on veut tout interpréter selon une grille qui vient d’une personne et de ce qu’il pense avoir découvert en lui-même…

    Le NPA n’a de toute façon que peu de souplesse intellectuelle; il se fige dans des postures rigides qui n’ont rien de grandissant, tant au niveau intellectuel que politique; fort dommage vu les valeurs qu’ils prétendent défendre…

    • Calbas dit :

      Je vous remercie pour votre concision là où je tourne pour arriver à exprimer mes idées.

  3. Raymond-Gabriel THERRIEN dit :

    Les psychanalystes et la gauche communiste sont toutes deux des espèces en voie de disparition, au 21ième siècle.Belle alliance!!! C’est déjà le cas dans les pays scandinaves,aux USA,au Canada et au Québec.En France,cela ne fait que commencer et cela fait peur aux psychanalystes.

    Ailleurs, où on est plus à jour dans les connaissances scientifiques la psychanalyse ne fait vraiment plus partie des approches étudiées et recommandées dans les formations pour devenir psychologue ou psychiatre.En France,on veut conserver cette exception française, car on confond médiocrité avec excellence.Il suffit d’être décidé,et de décider de ne plus confier son enfant autiste à un psychanalyste et la psychanalyse s’effondre.Quand vous allez au Casino et qu’il y a mieux que les céréales psychanalytiques alors vous achetez ce qui est meilleur pour votre enfant.Après un bout,Casino va mettre moins de céréales psychanalytiques sur les étalages et les gens en achèteront plus du tout.Il faut être décidé et résolu: pas de céréales freudiennes ou lacaniennes pour mon enfant et les vents vont tournés.Qu’en pensez-vous?

    • Amenesh dit :

      Je suis assez d’accord, le problème c’est que pour se décider il faut avoir les éléments de choix; ce que les familles n’ont pas au départ et, faisant confiance, elles suivent le chemin de la psychanalyse.

      L’idée de toute cette médiatisation, c’est aussi d’informer la population pour qu’elle puisse « décider »; mais l’enjeu était aussi au niveau légal pour qu’on ne puisse pas accuser un parent d’abandon de soin (ou quelque chose approchant) s’il refusait que l’on soumette son enfant à une méthode psychanalytique

  • RSS
  • Delicious
  • Digg
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Youtube
Le_mur_censuré

Officiel : Fin de partie po

  Suite à la décision de justice du 26 janvier 2012, ...

2012-03-29-Sciences-et-Avenir-3339221

Sciences et Avenir : "Autis

Sciences et Avenir consacre un dossier de 6 pages dans ...

2012-campagne-collectif-autisme-grande-cause

La campagne Grande Cause Na

La campagne grand publie de l' "Autisme Grande Cause Nationale ...

logo-Senat

Sénat : Evaluation de l'im

Le Sénat a publié il y a quelques jours la ...

2012-Franck-Ramus

Franck Ramus (CNRS) pose de

Franck Ramus est directeur de recherches au CNRS, au Laboratoire ...