Collectif Soutenons Le Mur

Archive Collectif Le Mur – Psychanalyse à l'épreuve de l'autisme – Sophie Robert

La Libre Belgique a publié le 13 mars 2012 un article qui pose la question « Autisme : la psychanalyse est-elle hors jeu ? » suites aux recommandations de la Haute Autorité de Santé dans l’autisme. D’ailleurs, l’article commet une erreur en introduction en affirmant que la HAS a classé la psychanalyse comme « intervention non recommandée », alors qu’en réalité le rapport l’a classée comme « non consensuelle » (on aurait préféré la première version).

Cette double page propose un match oui/non entre :

  • Alexandre Stevens, Psychiatre et psychanalyste belge, qui est l’un des trois plaignants dans l’affaire du film « Le Mur » contre Sophie Robert. 
  • Jacques Van Rillaer, professeur émérite de psychologie à l’UCL, qui est l’un des auteurs du « livre noir de la psychanalyse ».

Début janvier, ils s’étaient déjà affrontés sur internet  par messages interposés. Cet article est donc l’occasion d’un nouveau round où Alexandre Stevens caricature fortement le comportementalisme en déclarant « La méthode comportementale ABA évoque certaines techniques militaires américaines« , faisant sans doute référence à Guantanamo ! La nature outrancière et mensongère de ses propos devient évidente lorsqu’il déclare : « Il s’agit à mes yeux d’une prise de position scandaleuse dans la mesure où la psychanalyse ainsi que d’autres thérapies dynamiques, d’ailleurs, ont fait leurs preuves depuis longtemps dans le champ de l’autisme. » En réalité,  la HAS a clairement affirmé qu’il n’y avait actuellement aucune évaluation scientifique sur l’efficacité de la psychanalyse dans l’autisme ! A ceci, Alexandre Stevens objecte que la HAS ne s’intéresse qu’à du quantifiable alors que la psychanalyse a une part subjective.

Plusieurs extraits mettent en évidence une fois de plus le caractère idéologique de la psychanalyse :

A-S: « De façon plus large, on vit dans un monde où l’humain est réduit à sa dimension biologique et déterminé par les gènes. La psychanalyse s’inscrit en faux contre cela, contre cette idéologie un peu trop simpliste en regard de l’humain. »

AS : « Ce que je [...]reproche [à l'ABA] le plus est cependant de ne prendre aucun compte des désirs du sujet autiste : on modifie son comportement, qu’il le veuille ou non. La psychanalyse est absolument à l’envers de ça. »

Pour sa part, Jacques Van Rillaer explique que « oui, [la psychanalyse est hors jeu] car pour traiter les troubles psychologiques graves, on ne peut se contenter d’écouter et d’interpréter. Il faut inciter les personnes à penser et à agir autrement. Le freudisme est inefficace dès que les troubles sont sérieux« . Il rappelle surtout que « le comportementalisme, lui, développe les méthodes d’apprentissage actives. Des dizaines d’études montrent leur efficacité. »

Lire les propos d’Alexandre Stevens sur la Libre Belgique

 


 

 

 

 

 

 

http://www.lalibre.be/archives/divers/article/725561/autisme-la-psychanalyse-est-elle-hors-jeu.html

 

 

admin On mars - 14 - 2012

Comments are closed.

  • RSS
  • Delicious
  • Digg
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Youtube
Le_mur_censuré

Officiel : Fin de partie po

  Suite à la décision de justice du 26 janvier 2012, ...

2012-03-29-Sciences-et-Avenir-3339221

Sciences et Avenir : "Autis

Sciences et Avenir consacre un dossier de 6 pages dans ...

2012-campagne-collectif-autisme-grande-cause

La campagne Grande Cause Na

La campagne grand publie de l' "Autisme Grande Cause Nationale ...

logo-Senat

Sénat : Evaluation de l'im

Le Sénat a publié il y a quelques jours la ...

2012-Franck-Ramus

Franck Ramus (CNRS) pose de

Franck Ramus est directeur de recherches au CNRS, au Laboratoire ...