Collectif Soutenons Le Mur

Archive Collectif Le Mur – Psychanalyse à l'épreuve de l'autisme – Sophie Robert

Laurent Mottron, professeur de psychologie à l’université de Montréal, a profité d’un passage en France dans un colloque organisé par Sésame Autisme pour mettre les choses au clair et dire non aux psychanalystes.

Le 24 décembre, nous expliquions ici que les propos de Laurent Mottron contre le comportementalisme semblaient manipulés dans Le Monde en faveur des psychanalystes qui s’opposent à ces méthodes. Début mars, nous avions observé que c’était cette fois La Croix qui utilisait le même procédé en extrapolant à la situation française des propos tirés du contexte canadien.

Le Monde a publié le 15 mars 2012 une tribune de Laurent Mottron intitulé « une mise en garde contre la méthode ABA« . Ce titre très trompeur ne révèle pas vraiment la teneur des propos en donnant l’impression qu’il critiquerait le comportementalisme, ce qui dans une grille d’analyse française reviendrait à soutenir implicitement la psychanalyse. Or, ce n’est pas du tout le cas.

Laurent Mottron reconnait d’entrée la qualité des recommandations de la HAS : « Le rapport argumentaire de la HAS et ses recommandations sont dans leur quasi totalité un travail remarquable« .

Il rappelle que s’il rejette le comportementalisme c’est parce qu’il soutient l’approche éducative : « Je soutiens sans réserve l’approche éducative, – tous les autistes doivent aller à l’école régulière par défaut, avec accompagnent si nécessaire – comme je soutiens les thérapies cognitivo-comportementales pour les autistes verbaux. Ces dernières n’ont rien à voir avec les interventions comportementales précoces ou ABA, qui s’adressent aux enfants d’âge préscolaire, et que je désapprouve« .

Il dit clairement non à la psychanalyse : « La psychanalyse n’a rien à dire ni à faire avec l’autisme. La psychanalyse est une croyance, une pratique qui doit restée limitée à un rapport entre adultes consentants. On doit la sortir du soin, des enfants en particulier (et pas seulement de l’autisme). Je suis parti au Canada pour fuir cela il y a vingt ans ».

Par ailleurs, il met la psychanalyse clairement en cause dans le retard français : « Les français mélangent tout dans le domaine, il n’y connaissent rien faute d’y avoir été exposé à cause de la psychanalyse, et ne font aucune nuance entre des techniques qui n’ont à peu près rien à voir entre elles« .

Heureusement, JIM, Journal International de Médecine, offre un résumé plus honnête des propos de Laurent Mottron en titrant « dire non à la psychanalyse ne veut pas dire oui à l’ABA« , le 16 mars 2012.

Voilà les psychanalystes prévenus, n’utilisez plus les propos de Laurent Mottron contre le comportementalisme pour soutenir vos théories !

admin On mars - 16 - 2012

Comments are closed.

  • RSS
  • Delicious
  • Digg
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Youtube
Le_mur_censuré

Officiel : Fin de partie po

  Suite à la décision de justice du 26 janvier 2012, ...

2012-03-29-Sciences-et-Avenir-3339221

Sciences et Avenir : "Autis

Sciences et Avenir consacre un dossier de 6 pages dans ...

2012-campagne-collectif-autisme-grande-cause

La campagne Grande Cause Na

La campagne grand publie de l' "Autisme Grande Cause Nationale ...

logo-Senat

Sénat : Evaluation de l'im

Le Sénat a publié il y a quelques jours la ...

2012-Franck-Ramus

Franck Ramus (CNRS) pose de

Franck Ramus est directeur de recherches au CNRS, au Laboratoire ...